La majorité du public étant déjà bien initiée au rhum ou à d'autres spiritueux, nous avons pu sortir quelques bruts de fût (= non dilués) et ainsi profiter de grandes bouteilles.

 

1 - HSE VSOP (Martinique) : (assemblage de fûts de 4ans minimum, 45%) Couleur ambre foncé, nez marqué par le bois, les épices (girofle, cannelle), les fruits secs. Bouche sèche, un peu austère, boisée, végétale, d'abord sur les fruits secs puis de plus en plus sur le bois et les épices. Un agricole classique, peut-être un peu jeune.

 

2 - Bellevue 1998-2016 19ans (Guadeloupe) : (rhum agricole embouteillé par The Rum Cask, single cask 56,6%) Couleur ambre foncé, nez sur le cacao, le bois précieux, le cuir et des fruits comme de la prune ou de la figue. Bouche puissante sans être agressive, avec beaucoup plus d'ampleur que le précédent, assez sèche aussi, sans le côté végétal, beaucoup plus marquée par le cacao et une finale bien plus longue. Un grand rhum agricole.

 

3 - Jamaïca Barrique XO (Jamaïque) : (embouteillé par Mezan 40%, assemblage de fûts de 6à23ans issus des distilleries Hampden et Monymusk) Couleur or pâle, nez très aromatique comme souvent avec les jamaïcains, plein de fruits exotiques bien mûrs, banane, mangue, papaye, fruit de la passion.... Bouche fruitée aussi, légère, facile à boire, peu sucrée pour un rhum de mélasse. Seule la finale manque un peu de longueur. Une belle introduction à l'univers des jamaïcains sans colorant ni caramel comme toujours chez Mezan.

IMG_20180208_170130

4 - Doorly's XO (Barbades) : (rhum de mélasse distillé à Foursquare, vieilli en partie en fûts de xérès oloroso 40%) Couleur ambre foncé, nez sur le caramel, le café, la noisette, un peu de prune voire de pruneau. Bouche assez légère, quand même plus vive que le précédent, bien moins sucrée que ce qu'annonçait le nez, sur le café et le caramel avec une finale de bonne longueur légèrement épicée.

 

5 - Ron Medellin 12ans (Colombie) : (rhum à base de miel de canne, assemblage de fûts de 12ans maximum, 37,5% avant ajout de sucre et de caramel) Couleur ambrée, nez assez simple sur la vanille et le caramel. Bouche très légère, trop diluée, très sucrée, très simple aussi avec du caramel et de la vanille uniquement et très peu de longueur. Facile à boire néanmoins. Le genre de rhum à la mode, qui même s'il est meilleur qu'un Diplomatico, n'a pas fait illusion dans cette série.

 

6 - Foursquare 2004-2015 11ans (Barbades) : (rhum de mélasse, 59%, vieilli en fûts de bourbon, assemblage à partir d'alambics à repasse et à colonnes) Robe dorée, nez gourmand sur la crême brûlée, la vanille, une pointe de caramel, de la banane, quelques épices du fût de bourbon. Bouche puissante, grosse ampleur, alcool parfaitement intégré, belle texture crémeuse, sur les arômes du nez, avec une longue finale sur la vanille bourbon.

 

Bonus - Caroni 1992-2010 18ans (Trinidad) : (rhum de mélasse, embouteillage Velier 55%) On ne pouvait que finir une soirée rhum par un Caroni, distillerie malheureusement fermée depuis 2000, et par un embouteillage Velier. Couleur ambre clair, nez sur les hydrocarbures, le goudron, la cire, avec beaucoup de fruits aussi, poire, banane, une pointe de chocolat noir. Bouche puissante, assez sèche par rapport au Foursquare, sur les arômes du nez, avec des épices en plus et un côté presque mentholé, moins épais que le précédent. Finale d'une longueur incroyable. Un très grand rhum.

 

Merci à tous pour cette excellente soirée. On se retrouve pour le whisky le 23 mars : il reste quelques places. Promis, on essayera de faire aussi bien.